Conclusion

 

Conclusion :

 

 

 

 

    Pour conclure, l’homme est capable d’égaler la nature dans la synthèse des arômes. Cependant, concernant l’arôme de lavande il ne la surpasse pas : la synthèse ne prime pas sur l’extraction naturelle.
     
    D’une part, grâce à la synthèse, il est possible d’obtenir une espèce pure tandis qu’avec l’extraction d’une espèce naturelle, on acquiert  au maximum 99% de pureté. La synthèse est, par ailleurs, reproductible à l’infini tandis que les ressources naturelles peuvent faire défaut.
    D’autre part, la synthèse de l’arôme de lavande coûte plus cher que son extraction. De plus, l’espèce synthétisée, du fait de sa pureté, n’a pas la même odeur que l’arôme naturel.
   
    Ainsi, nous ne faisons pas mieux que la nature avec l’arôme de Lavande mais nous faisons aussi bien : dans les deux cas, nous obtenons les mêmes molécules odorantes.
   
    L’homme est néanmoins capable de synthétiser des arômes qui n’existent pas dans la nature comme la Calone, cette molécule artificielle utilisée pour composer les accords aquatiques ou marins en parfumerie qui a une odeur fraîche, marine, qui évoque le bord de mer et l’air iodé. Nous sommes donc amenées à nous demander :
    La Science finira-t-elle par défier les lois de la nature en synthétisant une odeur humaine ?

 


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×