Chromatographie : extraction

 

Chromatographie de l’espèce extraite :

 

   La chromatographie permet de séparer et d'analyser les constituants d'un mélange en le faisant circuler à travers un support appelé phase stationnaire (un gel de silice déposé en couche mince sur une plaque d'aluminium par exemple). Ce mélange est entrainé à l'aide d'un solvant, constituant la phase mobile appelé « éluant » (Liquide qui a la capacité de diluer des composés appelés solutés sans les modifier chimiquement ni se modifier lui-même. L'eau est un solvant.)

   Chaque constituant adopte une vitesse de migration qui lui est propre en fonction de sa solubilité dans la phase mobile et de son affinité pour la phase fixe qui tend à le retenir. Dans notre expérience nous avons utilisé une plaque en Gel de Silice. La Silice possède en effet une polarité forte qui va être modifiée par hydratation. L'éluant montant par capillarité, il y a création d'un gradient de polarité qui va retenir plus ou moins les différents constituants du mélange ce qui permet de les séparer.

   Après la migration, les tâches doivent être révélées. On sèche la plaque puis on passe à la phase de détection : elle peut se faire par pulvérisation d'un réactif caractéristique ou par immersion dans un bain de permanganate de potassium ou de vapeur de diiode ou encore par observation à la lampe UV si la plaque de silice comporte un indicateur de fluorescence.

(Mode opératoire d’une CCM.)

 

Dépôts : E : huile essentielle de lavande extraite

              L : linalol

             AL : acétate de linalyle pure

 

Eluant : 6mL d'éther ((C2H5)2O) et 6mL de cyclohexane ((C6H12)) choisis car ce sont de bons solvants

organiques et que l'acétate de linalyle est très soluble dans l'éther et dans le cyclohexane et le

linalol très peu ce qui permet de bien voir les différences de migrations. Ils sont ensuite très peu polaires, la

migration ne sera donc pas trop rapide ( L'éluant doit entraîner le mélange à séparer sans réagir avec ses

composés. De ce fait, la polarité de l'éluant augmente  avec la polarité des substances composant le mélange.

Plus la substance à entraîner est soluble dans la phase mobile plus elle migrera avec cette phase par

capillarité le long du support fixe )

 

 

 Phase stationnaire :

      Gel de silice

 Révélateur utilisé :

diiode (I2) : poudre ou cristaux gris métalliques,se sublimant (passage de l'état solide à l'état gazeux sans passer par l'état liquide) facilement en vapeurs violettes colorant les matières en brun foncé.

              cristaux de diiode                                               

 

 Rapports frontaux :

          

       Rf(L)= 3.65/5.4= 0.68

       Rf(AL) = 4.5/5.4=0.83      

       Rf(E) à Tâche 1 : Rf1 = 3.5/5.4=0.65

                      Tâche 2 : Rf2 = 4.55/5.4= 0.84

 

   Le rapport frontal de l’acétate de linalyle de référence correspond  à la Tâche 2 de l’huile essentielle extraite on peut dire que nous avons bien extrait le principe actif de l’arôme de lavande.

   Le rapport frontal du linalol de référence correspond à la Tâche 1 de l’huile essentielle extraite, on peut dire que nous avons bien extrait du linalol.

  Ces résultats montrent que nous avons bien extrait les principaux constituants de l'arôme de la lavande. On note cependant plusieurs tâches de petites tailles, non identifiables faute d’espèces de référence, c'est pourquoi on les négligera.

 

 

 

→→

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×